Accueil > L’association > Nouvelle rubrique N° 17 > Nouvelle rubrique N° 28 > De sept 97 à juin 98

De sept 97 à juin 98

samedi 17 décembre 2005, par Kickoo

- Président : Bruno B

- Secrétaire : Anne-Françoise L

- Trésorier : William T

Année bizarre, à la fois riche dans le premier semestre et catastrophique dans le second... le CCL est en vente. Les Flamands Roses ne savent où aller... la cohésion entre les associations a des hauts et des bas... la présidence est difficile... les militant-es désertent le local et la période des vacances n’arrangent rien.

Année difficile, perte de notre ancien local du CCL, recherche d’un nouveau lieu, de manque d’investissement, de manque de volonté, de peu de bénévoles, de manque d’énergie pour le Bulletin Mensuel et pour la radio, des projets n’ont pas démarré, ainsi que des commissions... manque d’esprit de groupe dû à une absence de conscience politique... [2ème alerte aux Flamands Roses] malgré tout cela, l’association tourne grâce à l’impulsion motrice de quelques membres (3 garçons et 1 fille) et au soutien sans faille de quelques autres (4-5 personnes en tout !).
Ouff... on l’a échappé belle ! Toutefois, les filles ont un peu déserté...

o Décès d’une de nos membres actives qui a tant fait pour Les Flamands Roses : Mich’

o Annulation de l’adhésion de 100Frs des membres actifs

o Prise de position des Flamands Roses :

 mobilisation contre les lois Debré à l’immigration clandestine

 participation à un forum inter-associatif à Strasbourg sur le thème de la reconnaissance de la déportation pour homosexualité

o Soirée de courts métrages avec le groupe "Homosexualité et Droits de l’Homme d’Amnesty International" en décembre 1997

o Nouveau groupe de développement personnel par la Gestalt

o Recherche dans l’urgence d’un local, besoin aussi de se regrouper avec d’autres associations homos : la "Caffette" des filles de "Au lieu d’elles" recherche aussi un autre local, quant au "Pourquoi pas ?", elles n’en ont pas !! Alors pourquoi pas, effectivement, se regrouper et partager bien sûr le loyer, mais aussi et surtout notre solidarité et notre identité commune

o Fermeture du CCL et ouverture le 7 juin 98 d’un local homosexuel inter associatif, le "J’en suis, j’y reste", en collaboration avec "Au lieu d’elles", "Pourquoi pas ?", "David & Johnatan", grâce à un ancien militant des Flamands Roses qui nous propose un nid douillet à notre budget