Accueil > Mémoire > Historique de nos actions > 2001

2001

dimanche 11 décembre 2005, par Les Flamands Roses

Cette année fut riche en rebondissements. Tout semblait bien parti avec un accord avec le directeur de cabinet du préfet de Lille, M. Vacher, mais ce dernier s’est finalement violemment rétracté malgré, d’une part, une déclaration de Lionel Jospin, Premier ministre incluant les homosexuels dans les anciens déportés, d’autre part la diffusion d’une circulaire aux préfets nous autorisant à assister à la cérémonie sans signe distinctif.
Nous organisons le samedi un rassemblement Grand’Place, avec signatures de pétition et explications auprès d’une foule peu concernée mais attentive, qui est plutôt bien suivi et soutenu par des journalistes de France Bleue Nord et Libération.
Mais le jour de la cérémonie se passe beaucoup moins bien : nous nous voyons arrêtés par un mur de policiers (assez remontés contre nous) et de barrières. Certaines personnes juives, ayant leur invitation officielle, décident néanmoins par solidarité de rester avec nous... Les médias sont là ; l’équipe de France 3 Nord, la correspondante de Lille de Libération, La Voix du Nord, Nord Eclair, France Bleue Nord. Après force discussions et l’intervention de représentants des Verts, un petit groupe de Flamands est autoriser à pénétrer sur la pelouse, sans signe distinctif.
La cérémonie commence, les couples homo sur la pelouse se rapprochent et se forment en se tenant par la main, les insultes sourdent. Toutefois, pour la première fois le groupe présent sur la pelouse a le droit de se recueillir dans le Mémorial en même temps que les officiels. Les Flamands restés derrière les barrières brandissent des panneaux rappelant la signification des triangles, les propos de L. Jospin et la gerbe de fleurs.
Une fois la cérémonie terminée, ces derniers peuvent à leur tour s’approcher de la Noble Tour pour un dépôt de gerbe, chaque homo présent accrochant son triangle rose ou noir (pour les lesbiennes) sur les fils barbelés.

L’exposition "Les triangles roses ou la mémoire interdite" est présentée par 4 fois :

•  les 8-9 avril au Forum Associatif de la LGP de Paris,
•  en juin, durant la semaine culturelle de la LGP Lilloise à l’Univers-Cité,
•  aux U.E.E.H à Marseille, en juillet
•  et lors du Festival Question de Genre au cinéma Le Métropole à Lille du 23/11 au 4/12 avec la programmation du film documentaire "Paragraphe 175" et interpellation des FR sur la reconnaissance des homosexuel-les déporté-es en France.
Une réussite, la salle était comble !