Accueil > Mémoire > Historique de nos actions > avril 2006 : Les Flamands Roses invités par le Préfet à la cérémonie du (...)

avril 2006 : Les Flamands Roses invités par le Préfet à la cérémonie du souvenir des Déportés.

samedi 24 juin 2006, par Kickoo

La Journée Nationale du Souvenir des Victimes et des Héros de la Déportation a eu lieu le dimanche 30 avril 2006 dernier. La cérémonie officielle s’est déroulée traditionnellement à la Noble Tour à Lille. Pour la première fois depuis qu’ils en font la demande, c’est-à-dire depuis quinze ans, Les Flamands Roses y ont été invités officiellement par le Préfet.

Cette année, le 2 mars 2006, Les Flamands Roses avaient rencontré le Directeur de Cabinet du Préfet lors d’une réunion qu’ils avaient sollicitée. Lors de cette réunion, le Directeur s’engageait, au nom de la Préfecture, à ce que nous recevions une invitation à la cérémonie officielle. Cette invitation nous est effectivement parvenue, quoique trois jours avant la cérémonie. Lors de cette réunion également, le Directeur de Cabinet nous indiquait qu’il demanderait aux associations d’anciens déportés d’accepter notre participation financière à la gerbe commune, et qu’il ferait remonter au gouvernement notre souhait qu’un discours officiel, lu pendant la cérémonie, mentionne explicitement l’homosexualité comme motif de déportation.
En téléphonant à la Préfecture nous apprenions que le Directeur de Cabinet avait été remplacé par une Directrice quelques jours avant le 30 avril. C’est elle qui, au téléphone, nous indiqua que les négociations avec les anciens déportés n’avaient "pas abouti". C’est elle aussi qui nous fit adresser le carton d’invitation pour la cérémonie.

Nous nous sommes donc présentés à la cérémonie le 30 avril avec notre propre gerbe de fleurs qui portait un triangle rose et un triangle noir. Nous avons été accueillis par des policiers en tenue et des policiers de renseignements généraux. Ceux-ci nous ont fait part des consignes reçues : nous pourrions déposer notre gerbe après la cérémonie officielle, comme les années précédentes. Nous déplorons qu’aucune personne du service des manifestations de la Préfecture ne nous ait accueillis ce jour-là. Nous n’avons pas vu non plus la Directrice de Cabinet du Préfet alors que son prédécesseur s’était présenté à nous en 2005.
La cérémonie s’est déroulée selon le protocole habituel, quoiqu’un peu allégé. Pour la conclure, le Préfet a salué les personnes qui étaient au premier rang les unes après les autres ; il nous a serré la main aussi sous le regard attentif des médias et avec ce bref échange : "- Bonjour Monsieur le Préfet, l’association Les Flamands Roses. - Oui, je vois." Le colonel et les autres personnalités qui suivaient le Préfet et qui jusque-là serraient les mains que le Préfet venait de serrer, n’ont pas jugé utile de faire de même pour nous.
Puis nous avons déposé notre gerbe en présence de la presse et de plusieurs élus (notamment Ginette Verbrugghe, vice-présidente (Les Verts) du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais et conseillère municipale de Lille ; Pierre de Saintignon, vice-président (PS) du conseil régional Nord-Pas-de-Calais et premier adjoint au maire de Lille ; Sébastien Huyghe député du Nord (UMP) et conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais et Christian Decocq, député du Nord (UMP), vice-président de la communauté urbaine de Lille et conseiller municipal de Lille), lu notre discours et invité à une minute de silence. Si certaines personnes qui venaient d’assister à la cérémonie officielle étaient restées pour partager notre recueillement, d’autres qui ne s’étaient pas éloignées continuèrent leurs bruyantes conversations.

Par la suite, deux de nos membres se sont présentés à Madame Dulion, Directrice départementale de l’ONAC et à Madame Deconinck, présidente locale de la FNDIRP, alors qu’elles patientaient ensemble dans la rue. Si Madame Dulion a accepté de nous serrer la main, Madame Deconinck a en revanche détourné le regard et refusé de serrer la main que nous lui tendions. Cela a été observé par une personne de la Préfecture qui avait participé à la réunion du 2 mars avec le Directeur de Cabinet du Préfet.

Mentionnons que pour la deuxième année consécutive, nous arborions l’insigne de solidarité et de mémoire avec les déportéEs homosexuelLEs que nous avons créé : un rectangle bicolore partagé diagonalement en rose et en noir. Les Flamands Roses invitent d’ailleurs toutes les personnes qui le souhaitent à reproduire cet insigne et à le porter lors des prochaines cérémonies du Souvenir un peu partout en France.

Nous espérons que l’année prochaine nous recevrons raisonnablement à l’avance une invitation pour la cérémonie officielle. Nous serons attentifs également à ce que nos demandes (gerbe, discours) aboutissent enfin.